Bulletin n° 40/41

Didier VERLYNDE

Agriculture

et population du Morvan

ACADEMIE DU MORVAN

Présentation du bulletin

Nous avons voulu présenter le travail d’un jeune chercheur nivernais, Didier Verlynde, sur un des problèmes anciens de notre Morvan profond celui de sa population et de ses paysans, qui ont fait nos terroirs et nos paysages, et qui aujourd’hui luttent et tentent de s’adapter à une conjoncture européenne et mondiale qui pèse sur eux comme elle n’a jamais pesé. Subir un destin ou tenter de vivre en s’attaquant à une ancienne "liberté" rurale, à une indépendance paysanne ancestrale, tel est, aujourd’hui, le sort des paysans du Haut-Morvan. L’agriculture, comme la forêt, avec le complément du tourisme au sens large, est l’une des clefs de l’avenir morvandiau. Elle atteint un seuil après le dépeuplement lié au machinisme et au développement de l’élevage. Une stabilisation de ce qu’on appelle l’exode, la non-fermeture de nos paysages, sont les chances que peut offrir l’agriculture morvandelle, à condition que ses acteurs aient les moyens de tenir.

Ce moment important de notre histoire contemporaine du Morvan devait être souligné. Didier Verlynde nous apporte ses conclusions, non seulement par une étude très sérieuse, mais aussi en donnant la parole aux agriculteurs eux-mêmes, qui, dans ce bulletin, nous présentent leur vie, leurs difficultés et leurs espoirs.